Dans _l’oncle sam_, c’est la vie et, disons le mot, l’excentricité américaine qui ont été produites

Utilité et devoir des théâtres subventionnés. Dans la même pièce, la jeune fille, jalouse et nerveuse, raye le piano d’un geste sec et fiévreux; et les sentiments qui l’agitent se dévoilent instantanément. La même toilette ne peut également plaire le jour dans le monde et le soir au théâtre; elle ne peut non plus satisfaire également deux spectateurs dont l’un la détaille à l’aide de la lorgnette et l’isole ainsi de l’ensemble de la mise en scène, et dont l’autre se contente de la regarder dans la perspective théâtrale. De même un costume de théâtre doit être une oeuvre d’art et nous donner l’idée du costume d’une époque, ce à quoi il parviendra sans être tel ou tel costume particulier de cette époque. L’examen de la seconde proposition nous conduira à une conclusion identique. Ce grand effet de clair-obscur, que le poète projette sur les êtres et sur les choses, leur donne un relief saisissant. Modifiés par l’hérédité, par une somme sans cesse croissante de connaissances transmises ou acquises, nous avons passé par des états de conscience inconnus aux hommes que n’a pas visités la civilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *