Cependant, on ne peut nier que notre époque n’ait une tendance à en atténuer la rigueur

Quand je dis que les personnages sont les exécutants, il faut ajouter que souvent ils ne sont que les exécutants apparents, ce qui suffit naturellement si l’acteur, qui est censé chanter ou jouer, n’est pas sur la scène, mais ce qui aujourd’hui ne serait guère admis quand l’acteur est en scène.

Par conséquent, pour que notre illusion soit suffisante, le théâtre ne nous doit que des apparences. Il est juste d’ajouter que, dans beaucoup de cas, la dignité personnelle du comédien doit entrer en ligne de compte; mais c’est là une raison de sentiment qui me semble secondaire. Il arrive même un moment où l’acteur a perdu toute faculté de création nouvelle, et semble absorbé dans un rôle unique dont il ne pourra désormais se débarrasser, car il en a pris définitivement la ressemblance, la voix, le port, les allures, les manières et jusqu’aux tics particuliers. Ces théâtres étaient ainsi favorables au progrès de l’art dramatique. A la scène, les comédiens modifient leur costume selon les différents actes de la vie; et les femmes, soit qu’elles recherchent un effet de similitude ou de contraste, ajustent les couleurs de leurs robes à celles de leurs pensées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *