Si on s’ingéniait à monter un drame chinois, se déroulant par exemple à pékin, il est

Mais les adeptes d’une école quelconque sont des hommes, c’est-à-dire des êtres essentiellement faillibles, dont la vue est courte et le jugement borné.

En faisant monter les humbles et les déshérités sur le théâtre, en étalant à nos yeux les misères physiques et morales des dernières classes de la société, elle ne pourra rapetisser la scène à la taille d’une mansarde ou d’un bouge. L’artiste chargé d’exécuter une décoration en trace d’abord une vue d’ensemble sur un plan vertical, qu’il suppose place dans l’encadrement de la scène à la place du rideau. Dans les théâtres comiques, on prend résolument le taureau par les cornes, et l’on figure le bal le plus élégant au moyen de six ou huit figurants piètrement habillés. Il a été écrit en effet d’un bout à l’autre sans le secours d’aucune note et d’aucun livre, par la simple méthode spéculative. Il est encore une limite que ne doit pas dépasser la fantaisie, c’est celle des convenances. Mais l’hétérogénéité des rôles continuera à s’accentuer, et c’est là qu’est le danger croissant de l’art dramatique; car, si l’on veut appliquer sa pensée à suivre cette progression ininterrompue, on verra peu à peu l’art descendre des hauteurs morales où règnent les idées générales, s’abaisser de plus en plus à mesure que les images se revêtiront de caractères plus particuliers, s’étendre à toutes les réalités, s’émanciper de toutes les conditions de règle, de choix, d’élection, et aller finalement s’absorber et disparaître dans la vie elle-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *