Chapitre xvii des pièces où domine la fantaisie

Il suffit de rappeler l’engouement peu justifié du public, à toutes les époques, pour tel poète ou pour telle oeuvre dramatique. Eu faisant encore un pas, on pourrait dès lors établir une correspondance entre ces groupes d’êtres humains et ces classes dans lesquelles nous avons dit que se répartissaient tous les rôles; et l’on verrait que le comédien, en tant qu’homme, appartenant à quelque groupe, porte en lui l’air de cette personnalité complexe à laquelle se rattache la sienne propre, et que par conséquent son aspect, son image a quelque rapport avec l’image générale de laquelle se déduisent les images initiales d’une série plus ou moins nombreuse de personnages de théâtre. Elle n’est plus dès lors qu’un danger; car la moindre discordance, comme un coup de baguette magique, anéantirait en un clin d’oeil tout le charme dramatique. Voilà bien ce siège d’attente dont nous parlions; or, ici, il annonce une scène subséquente dont le public est ainsi averti, qu’il attend, et qui se produira en effet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.