Telle est l’esthétique du mélodrame

C’était, en effet, dans les évolutions du choeur que consistait presque toute la mise en scène. Je serais, quant à moi, absolument incompétent en pareille matière. La mise en scène n’est pas immuable. Quand le rideau tombe, l’esprit du spectateur, dégagé de l’étreinte du poète, redevient immédiatement libre. Seule la poésie pouvait créer de toutes pièces ces êtres dont la nature avait éparpillé tous les traits sur des milliers d’exemplaires humains. Nous ne considérerons plus, comme dans la peinture, des plans de distance, mais des plans d’importance scénique.

Nous allons passer en revue quelques exemples qui feront ressortir clairement l’emploi que les auteurs modernes ont fait de la musique, soit dans le drame, soit dans la comédie. On a tort, à la Comédie-Française, de ne pas exécuter entièrement cette mise en scène. La comparaison entre la peinture et la décoration théâtrale peut encore nous suggérer quelques réflexions importantes. Cette place à gauche est celle qui lui conviendra au cinquième acte, lorsqu’elle sort mourante de ses appartements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *