Bien au contraire, la représentation nous apporte souvent un désenchantement en quelque sorte prévu

Les salles de théâtre seraient vides si elles ne devaient se remplir que de personnes qu’y amèneraient des motifs aussi louables. Les foules qui montent des ténèbres à la lumière et qui des bas-fonds de l’humanité s’élèvent à toutes les jouissances d’une vie sociale supérieure ne sont pas prédisposées par l’éducation, par l’instruction, par l’influence héréditaire que les générations exercent les unes sur les autres, à jouir d’un art qui s’est dégagé de la réalité, c’est-à-dire de ce qui leur semble être toute la vérité.

En outre, ils ont dû obéir à la nécessité d’augmenter l’effet représentatif des pièces qu’ils remontent ou qu’ils exposent pour la première fois devant les yeux du public. Grossissement par les acteurs des effets représentatifs. Le jour où le Corps législatif, dans un esprit d’ignorance ou d’aveuglement, supprimerait ou diminuerait seulement ces subventions, il porterait du même vote un coup funeste à l’art français; il assurerait à bref délai l’envahissement de tous les théâtres par les adeptes les moins scrupuleux de l’école, réaliste et tarirait à l’avance dans les yeux de nos enfants la source des plus douces larmes qui se puissent verser ici-bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *