C’est pourquoi il ne faut rien de trop riche dans la décoration, rien d’inutile dans le

Un acteur doit donc être un observateur de la nature, non pour transporter servilement ses observations sur la scène, mais pour enregistrer en lui tous les traits communs dont se compose synthétiquement l’idée ou l’image qu’il s’efforcera de reproduire. La conception et la composition d’un rôle imposent à l’acteur qui en est chargé un labeur considérable et un grand effort subjectif. Génie essentiellement lyrique, bien plutôt que dramatique, qui jamais n’abstrait son oeuvre de lui-même, et qui se sent à l’étroit sur les planches et entre les coulisses d’un théâtre. En un mot, on pourrait dire que la fantaisie, c’est de l’esprit dans l’imagination. Est-ce vraiment dans cet accoutrement flottant, sans chapeau et sans armes, que Théramène accompagnait Hippolyte? Il semble qu’il vienne de faire une promenade idyllique autour du lac de Génésareth. Tous les objets qui font corps avec la décoration ne sont que des caractéristiques de ce milieu, et le spectateur n’est pas entraîné à chercher une relation, qu’il sait devoir être impossible, entre ces objets sans réalité et un moment quelconque de l’action.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.