Pour beaucoup de personnes il se résume dans une question toute matérielle; et la mise en

de Gramont, représenté il y a deux ans à l’Odéon, est dénommé drame en cinq actes, huit tableaux. Du plaisir théâtral. C’est à satisfaire à ce nouveau besoin intellectuel que s’ingénie l’école réaliste ou naturaliste. Seulement, il est une oeuvre artistique et correspond exactement, par son degré de généralité, à ce qu’est une idée dans l’ordre intellectuel. Des conventions dans l’art classique. La représentation n’en serait pas possible au théâtre par les mêmes moyens; car la nature y est immobile et le vent n’y courbe pas les arbres. L’attendrissement qu’éprouve le public ne lui vient pas directement des instruments, mais de la profonde émotion dont ceux-ci troublent l’âme de Fritz et celle de Sûzel. Tout le monde sait combien il nous est difficile, pour ne pas dire impossible, de concevoir des êtres ayant un sixième, un septième, un huitième sens, ou des corps ayant moins ou plus de trois dimensions. Quoi qu’il en soit, l’effet représentatif idéal sera toujours le modèle que le metteur en scène devra se proposer de réaliser, en tenant compte des nécessités psychologiques, intellectuelles et morales que lui impose la composition particulière de la foule des spectateurs à laquelle il s’adresse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *