, mais il ne serait plus un art synthétique obéissant à ses lois propres

Supposez que cela se produisît sur la scène, et imaginez qu’au milieu d’Éliante, de Philinte, d’Acaste, de Clitandre, d’Alceste et de Célimène, tous assis, il restât un siège vide: quelle importance ce détail ne prendrait-il pas aux yeux des spectateurs! Ce siège vide intriguerait le public et distrairait l’esprit d’une des plus belles scènes de l’ouvrage, car il serait là comme un siège d’attente et semblerait annoncer un nouveau personnage, et par suite une péripétie que notre esprit serait déçu de ne point voir se produire. Si, pour prendre un exemple frappant, nous revenons un instant à la Chine, qui est par excellence un pays excentrique par rapport à l’Europe, on peut affirmer que nos yeux ne sont pas formés à remarquer les différences d’usages, de moeurs et de costumes qui caractérisent les diverses époques de son histoire. Toutefois, si la première proposition ne demande que quelques mots d’explication, elle est cependant importante par une des conclusions qu’on en peut tirer et qui nous offre la résolution d’un problème intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.