Chapitre xix lois restrictives de la mise en scène

» Enfin, dans la clairière où se rencontrent Valentin et Cécile, la mise en scène est conditionnée par le texte: «Venez là, où la lune éclaire.

Elle ne doit être, en effet, qu’une cause seconde; c’est ainsi que l’acte de venir puiser de l’eau à la fontaine, dans l’exemple pris de _l’Ami Fritz_, n’est qu’une conséquence de la condition de Sûzel et du milieu où se développe l’action; il se rattache donc logiquement aux données mêmes du poème dramatique.

CHAPITRE XV Rapports de la mise en scène avec le milieu dramatique. CHAPITRE XL L’école naturaliste au théâtre. C’est là d’ailleurs, empressons-nous de l’ajouter, un de ces détails techniques qui ne sont de la compétence ni de la direction, ni du metteur en scène; ils rentrent dans l’art spécial du décorateur, exercé en général par des perspecteurs très habiles, qui usent de différents procédés pour masquer les contacts entre les personnages et les décors trop lointains. En tout cas, ce dont il fallait bien se pénétrer, c’est que le costume d’Antony ne devait être ni une copie ni une réminiscence, mais une création au sens artistique du mot.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *