Des images, diffuses ou instables, semblent venir du lointain le plus reculé et forment cette mise

Les théâtres des anciens leur étaient sans doute inférieurs sous le rapport de l’acoustique, mais ils étaient construits dans des conditions optiques très supérieures, attendu que le centre de convergence optique coïncidait presque avec le centre de figure. Celui-ci, en parcourant la scène dans le sens de la profondeur, détruit donc toujours plus ou moins l’illusion habilement produite par le décor. Le naturalisme imposerait des conditions nouvelles à l’architecture théâtrale.

Au moment où la reine, émue d’un amour inconnu qu’elle sent monter jusqu’à elle, exhale en tristes plaintes l’ennui que lui causent sa solitude et son royal esclavage, des lavandières passent en chantant dans les bruyères et leurs voix qui meurent en s’éloignant jettent dans son âme des paroles enflammées d’amour. Mais ce sera en même temps la fin du théâtre parlé et le retour aux drames mimés. Éléments de statique théâtrale. On attend le roi, celui en qui se résume les espérances de tout un parti.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *