En outre, si un même fait se présente à nous à différentes reprises, offrant chaque fois

La décoration ne doit exercer sur nos yeux qu’une illusion facile à s’évaporer, comme ces brillantes bulles de savon qu’un souffle fait évanouir; de même, l’action et la diction des acteurs, les péripéties tristes ou gaies par lesquelles passent les personnages doivent garder le caractère aimable d’un jeu d’esprit, comme il sied à une société d’où la belle humeur a proscrit les passions troublantes. Il n’y a là rien de plus que la constatation du milieu où va se dérouler la suite des événements. Par conséquent, pour que notre illusion soit suffisante, le théâtre ne nous doit que des apparences. Quelles sont maintenant les conséquences de cette hétérogénéité sur l’art théâtral. Et de fait, le public accueillait presque toujours ces pauvres licteurs d’un rire moqueur qui avait pour premier inconvénient de détruire son propre plaisir. On a tort, à la Comédie-Française, de ne pas exécuter entièrement cette mise en scène.

Le théâtre de Victor Hugo. Ce qu’elle était chez les Grecs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *