_hamlet_ est un drame en cinq actes et vingt tableaux; _othello_, un drame en cinq actes

Des mouvements orchestriques.

A cet égard notre amour-propre, qui souvent se contente de peu, nous fait juger notre esprit assez élevé, notre goût suffisamment délicat et nous entretient dans l’estime de nous-mêmes. Quant à nos pièces modernes, il me paraît nécessaire que les auteurs mettent un terme à la confusion qui dure depuis trop longtemps entre les actes et les tableaux, et qu’ils réservent le nom d’_acte_ à toute suite de scènes formant un tout dramatique partiel, terminé par cette interruption du spectacle qu’on appelle un entr’acte.

Il s’agit de peindre les différents moments de l’action au milieu des tableaux animés où celle-ci s’est successivement transportée. En tout cas, ce qu’on voit fréquemment, ce sont des pièces, que la critique qualifie d’ineptes, rapporter de grosses sommes d’argent à la faveur d’une éblouissante mise en scène.

Quand, par exemple, on examine à ce point de vue la décoration du premier acte des _Rantzau_, on remarque tout d’abord une grande abondance dans l’ensemble décoratif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *