S’il est sensible que le poète a remonté de l’idée au phénomène, comme c’est le cas

L’orchestre souligne les situations qui tournent au sentiment, facilite aux acteurs le passage du langage parlé au chant, et en les accompagnant renforce leur puissance d’action sur l’âme du spectateur.

C’est ainsi que les directeurs, qui se plaignent, contribuent plus que tout autre à la décadence de l’art dramatique et à la ruine de ceux qui leur succéderont. Exemples. On en a vu des exemples, et jamais l’effet n’a répondu à l’attente. C’est pourquoi l’évolution de la mise en scène n’est pas le résultat d’un parti pris, mais au contraire résulte d’une transformation insensible de l’esthétique dramatique et de la société moderne. En peinture, l’art de la composition est en grande partie fondé sur l’association des idées et sur la logique de l’esprit.

Il en est de même de la mort de Jane Grey. La tragédie de Corneille et de Racine et la comédie de Molière commandent donc, sans appuyer ici sur l’étude psychologique des rôles, une grande largeur de diction, une élocution très nette dégagée des à peu près de la conversation courante, une science du geste d’autant plus grande qu’il est plus rare et qu’il a un rapport plus étroit avec le texte poétique, une attitude qui n’a jamais le droit d’être vulgaire ou qui, dans l’emportement même des passions, ne doit jamais manquer de dignité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.