Au théâtre, il n’y a pas de toilettes de ville, il n’y a que des costumes

C’est, en général, quand la pièce est sue et prête à être jouée que l’on forme et que l’on façonne la figuration.

La Comédie-Française a donc dû chercher l’idée générale du décor au delà des causes formelles de la pensée du poète; et elle a placé Valentin et Cécile au milieu d’une solitude profonde, qui rendît possible au séducteur toute tentative de profanation et fît resplendir l’angélique pureté de cette jeune fille qui, seule, la nuit, vient, sereine et candide, poser son front sur la poitrine de celui qu’elle aime. Le salon d’une femme du monde n’aura pas le même aspect que celui d’une demi-mondaine, et celui-ci ne ressemblera pas à celui d’une femme galante.

Aujourd’hui, c’est tout le contraire; le choeur n’est qu’un accessoire, et parfois même on le supprime sans beaucoup de façons. On peut donc désirer que les poètes n’abusent pas de ces représentations qui sont de nature à nuire à leurs oeuvres. Si des personnes pensaient différemment, il faudrait, au préalable, qu’elles cherchassent d’autres mots qui correspondissent à leurs manières de voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.