Les cas précédents sont beaucoup plus nombreux au théâtre, et se ramènent tous à une jeune

Que le surlendemain les deux mêmes acteurs reparaissent dans _Mademoiselle de Belle-Isle_, sous les traits du duc de Richelieu et du chevalier d’Aubigny, voilà encore des images initiales qui sont dans un certain rapport, d’une part, avec le marquis de Presle et Olivier de Jalin, d’autre part, avec Montmeyran et Raymond, mais qui se distinguent cependant par des nuances multiples d’une grande importance, auxquelles s’ajoute la différence des époques, des costumes, des milieux, des caractères historiques, etc. CHAPITRE XXXII De l’acteur.

Depuis que mon attention s’est arrêtée sur la mise en scène, j’ai pu admirer la science et le goût qui président à la composition artistique des décorations, à la recherche des effets pittoresques ou grandioses, au choix étudié des costumes, à la juste somptuosité des ameublements, à l’instruction orchestrique de la figuration et à la merveilleuse précision des jeux de scène. C’est une nouvelle mise au point, qui dégage ce qu’il y a dans toute oeuvre d’essentiellement humain et d’éternellement beau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.