Toute représentation est conditionnée par l’imagination du spectateur

Depuis un certain nombre d’années, les oeuvres traduites des romanciers russes nous ont fait connaître dans leurs détails les moeurs de la Russie, et nous ont initiés à des idées assez différentes des nôtres; aussi a-t-on pu, dans _les Danicheff_, intéresser le public français à un drame dont l’action n’aurait pu se dérouler dans le milieu où nous sommes habitués de vivre, et l’on a pu arriver à une représentation suffisamment exacte de moeurs, d’idées et de sentiments dans lesquels nous ne serions pas entrés il y a cinquante ans. Et même, c’est par une sorte de tendance philosophique instinctive que les auteurs se laissent si facilement aller à composer des pièces entières pour tel acteur ou pour telle actrice. CHAPITRE XXI Rapports de la mise en scène avec l’espace et le temps,–_Les Danicheff_ et _l’Oncle Sam_. Nous ne les voyons jamais dans leur nudité sculpturale; le nu est un état sous lequel nous ne les connaissons pour ainsi dire jamais et sous lequel, le cas échéant, nous ne les reconnaîtrions pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.