Chacune d’elles est un nouveau monde, complexe et complet en soi, qui obéit à ses lois

Alexandre Dumas fils, par exemple, les personnages sont le plus possible de leur temps; et ce n’est plus l’homme en général qu’ils s’ingénient à nous peindre, mais l’homme plastiquement et moralement conformé ou déformé, selon le milieu social particulier où s’exerce son caractère et où s’agitent ses passions. Je ne sais si celle-ci se rend bien compte de l’arme puissante que les révolutions de l’esprit remettent entre ses mains.

Y a-t-il longtemps que vous m’attendez?–Depuis que la lune est dans le ciel. L’effet obtenu, qu’augmenterait encore l’assombrissement du jour et le mouvement des nuages sur le disque lunaire, obtenu par l’électricité, dépasserait peut-être en intensité d’impression l’effet obtenu par le peintre; mais, qu’on le remarque, il serait produit par un appareil étranger à la scène. La représentation l’amoindrit presque toujours, en atténue les proportions psychologiques et en rapetisse sensiblement les héros. Comme la musique dans le mélodrame et dans le vaudeville, la mise en scène n’avait eu jusqu’alors qu’un rôle, celui d’environner le spectateur d’une sorte d’atmosphère passionnelle, et de créer un milieu adapté à l’émotion née du développement de l’action dramatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.